Les banques du monde entier centralisent leurs données clients : explications

84

Le monde de la finance a connu de nombreux changements au cours des vingt dernières années. La digitalisation a profondément transformé les banques et les services financiers. Aujourd’hui, les systèmes bancaires du monde entier (ayant un accord) centralisent leurs données clients. Les raisons de cette décision ne sont pas dues au hasard, bien au contraire ! En ce sens, cet article tend à vous éclairer à ce sujet. Vous aurez donc, après lecture de ces lignes, plus d’informations sur les enjeux qui se cachent derrière cette tendance.

Système bancaire : qu’est-ce que la centralisation des données clients ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de définir ce qu’est la centralisation des données clients dans le jargon bancaire. En termes simples, il s’agit du regroupement des informations clients au sein d’une banque ou d’un établissement financier. Ces données peuvent concerner les transactions, les crédits en cours, l’historique des relevés bancaires, etc. Désormais, grâce aux avancées technologiques, les CRM des banquiers collectent et stockent une multitude d’informations clients automatiquement. Elles sont ensuite utilisées pour améliorer les services bancaires comme ceux de Saxo banque, faire des recommandations personnalisées ou orienter les campagnes marketing. Cette centralisation des données ne sert qu’à cela, du moins, en théorie…

A lire également : Pourquoi la France est une puissance mondiale ?

Pourquoi les banques du monde entier centralisent-elles leurs données clients ?

Plusieurs raisons justifient le recours à la centralisation des données par les banques. Comme nous l’avons vu, le premier motif s’articule autour d’une amélioration du service client et des propositions commerciales. En scrutant les diverses habitudes de consommation et les préférences de chacun, les banques peuvent cibler le client au bon moment et surtout, avec la bonne offre. D’un autre côté, ce nouveau processus informatique permet aux banques de détecter plus facilement les fraudes et les comportements anormaux. En centralisant les données, ces dernières couvrent un plus large champ de possibilités et peuvent ainsi repérer les transactions suspectes en un temps record. Le blanchiment d’argent est donc plus facilement détecté, tout comme les autres activités criminelles. En définitive, cette centralisation octroie un accès plus simple aux informations nécessaire à la banque, réduisant ainsi les délais de traitement.

 

Les enjeux de la centralisation des données clients dans le monde bancaire

Comme vous l’aurez compris, la centralisation des données présente de nombreux avantages pour les banques. Toutefois, celle-ci n’est pas sans risques et soulève de nombreuses questions concernant la protection des données personnelles. Et pour cause. En les centralisant, les banques mettent tous leurs œufs dans le même panier. Supposons que ces informations soient piratées ou que le système bancaire soit victime d’une attaque, les conséquences sur les acteurs de la structure seront dramatiques. Les banques ont donc tout intérêt à mettre en place des mesures de sécurité efficaces pour protéger leurs données. Par extension, cette même centralisation peut entraîner des inégalités entre les clients. Certains profils peuvent bénéficier d’avantages considérables, comme des offres personnalisées ou des services de qualité supérieure. D’autres, en revanche, risquent d’être lésés. Quoi qu’il en soit, ce projet constitue à ce jour une étape incontournable. Les banques du monde entier ont bien compris les avantages qu’elle apportait à leur activité. C’est désormais une réalité et il convient d’en prendre conscience.
 

A lire également : Investir dans les warrants : une bonne idée en 2021 ?