Comment faire du Growth hacking ?

1367
Comment faire du Growth hacking

Le piratage de croissance (grotte hacking en français), est une tendance très en vogue en marketing actuellement. Cela consiste à un ensemble de techniques dont l’objectif est d’obtenir le plus rapidement possible, la croissance de l’entreprise.

Il s’agit là d’une méthode de marketing qui gagne considérablement du terrain. Vous avez une structure dont vous souhaitez faire accroître rapidement ? Votre société peine à grandir depuis quelques années ? Le présent article vous montre comment faire grandir rapidement son entreprise.

A découvrir également : Définir la rémunération du gérant de SARL

Maîtriser le marketing et les technologies du numérique

Si vous voulez accroître votre entreprise en vous servant du growth marketing, il est indispensable de maîtriser le marketing et les technologies du numérique. Ces deux éléments sont donc les composantes essentielles du piratage de croissance.

La maîtrise du marketing et des technologies du numérique se résument en un ensemble d’étapes qui vous permettent de faire du growth hacking. Ces étapes sont généralement connues sous le sigle AARRR qui signifie Acquisition, Activation, Rétention, Revenu Et Referral.

A voir aussi : Les dividendes et la comptabilité

L’acquisition et l’activation

Ces deux techniques sont les premières que vous devez utiliser pour faire du growth hacking. L’acquisition consiste à attirer les internautes sur les pages web de votre entreprise pour générer du trafic. Pour cela, les contenus de votre site web ou votre blog doivent être visibles et lus par les internautes.

Pour cela ils doivent être rédigés en respectant les principes du SEO. Lorsque le contenu de votre page web est rédigé ainsi, celle-ci pourra être visible et éventuellement lue par les internautes. Ce qui va alors les attirer vers cette page et créer du trafic.

growth hacking

L’activation quant à elle consiste à transformer les internautes en utilisateurs du site. Cette étape intervient dès lors qu’un prospect arrive sur le site internet ou une de vos pages de réseaux sociaux. Concrètement, elle consiste à convertir en utilisateur ou à faire adhérer les visiteurs.

Rétention, revenu et referral

Les trois étapes qui vous seront présentées ici surviennent lorsque les deux premières ont déjà été exécutées. Tout d’abord, la rétention est une continuité de l’activation. En fait, dès qu’un visiteur a adhéré à votre site, vous devez le rendre actif, l’inciter à se rendre régulièrement sur le site en question.

Cela peut être fait de diverses façons : en proposant de nouveaux produits à des prix réduits par exemple. Le revenu consiste à monétiser le site internet ou les pages des réseaux sociaux de son entreprise. Concrètement, vous allez transformer les utilisateurs déjà actifs du site en réels clients. Vous pouvez le faire grâce à des publicités, des souscriptions… En gros, dans cette phase, les utilisateurs font des actions qui rapportent de l’argent à l’entreprise.

Quant à l’étape de référence ou referral, c’est la dernière du puzzle. Elle vise à faire que vos clients, ou les utilisateurs de votre site des ambassadeurs dans leurs différents réseaux. Il est donc important de satisfaire son client car un client satisfait va recommander le produit à ses proches.

Faire du growth hacking : une bonne idée

Le growth hacking est une tendance de marketing qui gagne de plus en plus du terrain. Que vous soyez une entreprise de renom ou pas, une entreprise difficulté ou même une entreprise en plein essor, cette tendance vous sera toujours indispensable si vous voulez accroître votre revenu ou même votre notoriété. Au regard de cela, le growth hacking est donc un véritable moyen permettant de développer son entreprise. Elle est donc indispensable pour tout entrepreneur.

Les outils indispensables pour réussir son growth hacking

Pour réussir son growth hacking, vous devez connaître les outils indispensables. Effectivement, pour un marketing efficace et efficient, il faut savoir utiliser des outils adéquats. Voici donc quelques-uns de ces outils :

Google Analytics : c’est l’un des moyens les plus fiables d’analyser le trafic web de votre site internet. Il permet aussi d’identifier les points à améliorer sur votre site.

Buffer : pour la gestion des réseaux sociaux, cet outil s’avère très utile en vous aidant à programmer vos publications sur différentes plateformes sociales.

SEMrush : cet outil vous aide à effectuer une analyse détaillée du référencement naturel (SEO) de votre site web ainsi que ceux de vos concurrents directs.

Il est aussi recommandé d’utiliser plusieurs autres applications telles que Zapier pour connecter rapidement différents services entre eux ou encore Hotjar afin d’avoir une visualisation globale du comportement des utilisateurs grâce aux heatmaps.

Ces différents outils sont donc indispensables dans la mise en place d’une stratégie efficace de growth hacking. Toutefois, n’hésitez pas à faire appel à une agence digitale spécialisée si vous ne maîtrisez pas tous ces aspects techniques.

Les erreurs à éviter en matière de growth hacking

Comme pour toute stratégie marketing, pensez à bien définir des objectifs clairs et précis. Sans cela, vous ne pouvez pas mesurer efficacement les résultats.

• Ne pas connaître son public cible : le succès du growth hacking repose sur une connaissance profonde de votre audience. Si vous ne connaissez pas bien votre marché ou vos clients potentiels, alors toutes vos actions seront inutiles.

• Le manque d’investissement en temps : contrairement à ce que certains peuvent penser, le growth hacking nécessite du temps et des efforts constants pour réussir. Il faut donc être patient et persévérant afin de voir les premiers résultats.

• La négligence des données statistiques : sans analyses régulières de vos performances, vous risquez d’échouer rapidement. Vous devez donc suivre régulièrement les différentes métriques telles que la conversion ou encore le taux d’engagement sur les réseaux sociaux.

• Copier simplement ses concurrents : même s’il peut être tentant de copier directement ce que font vos concurrents directs, cela n’est pas toujours bénéfique car leur stratégie pourrait ne pas correspondre à votre entreprise ni répondre aux besoins spécifiques de votre audience cible.

Gardez à l’esprit que le growth hacking n’est pas une solution miracle pour tous les problèmes liés à votre entreprise. C’est une approche qui demande du temps et des ressources, mais qui peut être extrêmement efficace si elle est bien mise en place.