Retraite surcomplémentaire : maximisez vos efforts d’épargne pour une vie paisible

436

Le pouvoir d’achat a tendance à baisser après la retraite, malgré les pensions de base qui sont versées. La retraite surcomplémentaire est alors une excellente solution pour améliorer votre situation à la fin de votre vie professionnelle. Elle vous permet de toucher une pension en plus de la retraite complémentaire. C’est une valeur sûre pour améliorer votre qualité de vie et de bénéficier d’un meilleur confort. En quoi diffère-t-elle de la retraite de base et comment fonctionne-t-elle ? Découvrez ses avantages et comment en tirer profit.

La différence entre une retraite surcomplémentaire et le régime de base

La retraite surcomplémentaire ou retraite supplémentaire est une option qui vous permet de compenser la pension du régime de base, qui est la pension perçue par tout salarié ayant cotisé pendant sa vie professionnelle. Le régime de base est une retraite obligatoire, dont le montant est lié aux différentes pensions versées par les différentes caisses de retraite auxquelles le salarié était affilié. Puisqu’il s’agit d’une retraite solidaire, les salariés en arrêt maladie, les personnes en situation de handicap, les chômeurs et les travailleurs à faibles revenus y ont également droit. Cette pension est généralement versée après l’âge légal de 62 ans. Il est néanmoins possible de la toucher par anticipation dans certains cas.

A découvrir également : Comment calculer sa retraite ?

La retraite surcomplémentaire, quant à elle, se charge de compléter les pensions de la retraite de base et complémentaire. Elle est indispensable pour mieux préparer votre retraite en vous assurant un meilleur avenir. À la différence des autres régimes, elle est facultative, mais reste indispensable pour profiter d’un confort optimal à la retraite. Vous pouvez souscrire une retraite surcomplémentaire auprès d’une banque, d’un organisme assureur ou d’une société de prévoyance. Son fonctionnement se rapproche du principe de la capitalisation lorsque le contrat est souscrit à titre individuel. Vous cotisez sur un produit financier pour percevoir plus tard un capital ou une rente viagère. Votre entreprise peut par ailleurs proposer ce système de retraite.

souscription retraite surcomplémentaire épargne

A voir aussi : Les nouvelles voies pour une retraite différente : travailler à temps partiel, entrepreneuriat et plus encore

Les avantages de la surcomplémentaire : comment en tirer le meilleur parti ?

Bien que la surcomplémentaire ne soit pas une obligation, elle revêt de nombreux avantages. Vous ne serez d’ailleurs pas le seul à en tirer profit. Proposer ce système de retraite supplémentaire au sein d’une entreprise est en effet avantageux sur plusieurs points. En tant que salarié, vous pouvez percevoir une pension plus élevée en recourant à la retraite supplémentaire. Cela vous permet de profiter d’une vie de retraité plus paisible et plus confortable plus tard, notamment grâce à votre pouvoir d’achat qui augmente.

Ce produit présente aussi des avantages fiscaux non négligeables. Il vous permet de déduire les cotisations mensuelles de vos revenus imposables. Cette défiscalisation des cotisations est plus élevée pour les personnes fortement imposées. Elle est toutefois limitée à 10 % des revenus annuels. La société qui vous emploie et qui vous propose ce type de contrat de retraite va également profiter de différents avantages sur le plan fiscal. Tout simplement, car le montant total versé à la caisse de retraite supplémentaire pourra être déduit de son résultat imposable. Elle a la possibilité d’être exonérée sur certaines charges sociales et taxes.

Comment calculer votre rente de retraite totale ?

Votre rente de retraite totale inclut la pension de la retraite de base et complémentaire, avec celle de la retraite surcomplémentaire. La pension de retraite de base est définie sur la base du salaire annuel moyen correspondant aux 25 meilleures années de revenus. Le rapport entre le nombre de trimestres acquis et celui de trimestres requis fera par ailleurs la différence. Sans oublier le taux de liquidation qui varie selon votre âge et le nombre de trimestres acquis.

À cela vient s’ajouter la retraite complémentaire, dont le calcul est basé sur un système de points. Ceux-ci dépendent des cotisations versées et sont associés à une valeur précise. Ils sont ensuite convertis en pension par mois. Enfin, intégrez la retraite surcomplémentaire en sachant que le montant de la rente viagère est déterminé à l’avance. Il est versé tous les mois, tous les trimestres ou tous les ans à partir de la cessation de votre activité professionnelle jusqu’à votre décès. Il dépend de la somme de l’épargne constituée, de votre âge et de votre probable espérance de vie. Si vous optez pour une retraite supplémentaire individuelle, le montant perçu à la retraite grimpera à mesure où l’argent versé sur le produit d’épargne est élevé.

Comment souscrire une retraite supplémentaire intéressante ?

Pour souscrire une retraite supplémentaire, vous devez tout d’abord bien vous renseigner. Cela, car les conditions de contrat et le montant des cotisations reposent sur la formule choisie et varient d’un assureur à un autre. Cela est surtout valable dans le cadre d’un contrat individuel. Lorsqu’il est proposé par votre entreprise, ces critères sont définis à l’avance dans le contrat, avec le mode de versement choisi (en rente viagère ou en capital). La souscription individuelle en tant que particulier doit vous pousser à rester vigilant pour en tirer le maximum de profit. Face à la complexité de la retraite, rien de tel que de vous faire accompagner par un professionnel en courtage. Celui-ci vous oriente vers les offres les plus adaptées à votre situation.

Comme vous pouvez le constater, la retraite surcomplémentaire est un produit intéressant. Il vous permet de préparer votre retraite dans les meilleures conditions, pour percevoir une pension plus élevée lors de la cessation de votre activité professionnelle. Il se charge de compléter les pensions de retraite de base et complémentaire. Même s’il n’est pas obligatoire, nous vous conseillons donc de le souscrire. Vous pouvez opter pour le contrat de retraite supplémentaire proposé par votre société, le cas échéant, ou trouver un contrat individuel adapté à vos besoins. Un courtier peut vous être d’une aide précieuse dans la recherche de la formule qui correspond au mieux à votre situation personnelle et professionnelle.