Investir dans une SCPI, une bonne idée pour gagner de l’argent

1396
Investir dans une SCPI, une bonne idée pour gagner de l'argent

Les Français sont de plus en plus à la recherche de solutions pour gagner de l’argent et diversifier leur portefeuille d’investisseur. Le monde de l’immobilier connaît un franc succès puisque les possibilités sont vraiment nombreuses. Il peut donc être judicieux d’acheter un bien pour avoir des revenus locatifs. Si vous cherchez la simplicité, sachez que le fait d’investir dans une SCPI peut être intéressant au vu des rendements. 

Être accompagné pour choisir les meilleures SCPI

Grâce à Internet, vous pourrez trouver rapidement des guides de qualité notamment pour vous former puisqu’il n’est pas si facile de trouver des SCPI à la hauteur de ses attentes. Certains rendements peuvent atteindre 10 % avec des parts qui oscillent autour de 600 euros. Il y a toutefois des conditions à prendre en compte puisque certaines SCPI nécessitent un achat de 10 parts. L’investissement dans ce cas de figure sera de 6000 euros par exemple. 

Lire également : Astuces éprouvées pour économiser sur votre prêt immobilier grâce à la négociation

  • Pour investir dans une SCPI, vous devez définir votre budget et il faut trouver la rentabilité la plus intéressante. 
  • En moyenne, le taux de rentabilité est de 4 % pour la plus grande partie des SCPI, mais il faudra aussi regarder les conditions pour l’investissement. 

Ces SCPI sont moins contraignantes que l’achat d’un bien immobilier puisque vous n’avez pas la gestion à effectuer. Ces sociétés prévoient des équipes pour les baux de location et l’entretien des logements. C’est comme si vous achetiez finalement des parts dans une entreprise, vous recevez ensuite une plus-value en fonction de votre investissement. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un expert des SCPI pour en savoir un peu plus.

Les avantages fiscaux de l’investissement en SCPI

En plus d’offrir une rentabilité intéressante, l’investissement en SCPI peut aussi vous permettre de bénéficier de certains avantages fiscaux. Ces derniers peuvent varier en fonction des SCPI et des modalités d’investissement. Il faut noter que les revenus perçus grâce aux SCPI sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Toutefois, il existe plusieurs dispositifs qui permettent de réduire la fiscalité liée à ces investissements.

A lire en complément : Rémunération d'un courtier en crédit immobilier : les détails à connaître

Il faut déduire les intérêts d’emprunt ainsi que certaines charges (travaux, frais de gestion…) si vos revenus fonciers annuels dépassent les 15 000 euros ou si vous avez contracté un emprunt pour financer votre investissement en SCPI. Si vos revenus fonciers annuels ne dépassent pas 15 000 euros, vous pouvez opter pour le régime du micro-foncier qui vous permettra de bénéficier d’un abattement forfaitaire représentant 30 % des loyers perçus.

Nous conseillons vivement aux investisseurs potentiels en SCPI de se faire accompagner par un professionnel afin d’évaluer au mieux leurs besoins et leurs possibilités fiscales. N’hésitez pas à contacter un expert dans le domaine pour obtenir toutes les informations nécessaires concernant l’investissement dans une Société Civile de Placement Immobilier.

Les risques à prendre en compte avant d’investir dans une SCPI

Malgré les avantages qu’offrent les SCPI, il faut prendre en compte certains risques avant d’investir. Le risque locatif peut survenir si l’un des locataires ne paye pas son loyer ou résilie son bail anticipativement. Dans ce cas-là, la SCPI devra combler cette perte financière en trouvant rapidement un nouveau locataire pour occuper le bien concerné.

L’eurocentrisme du patrimoine immobilier des SCPI peut poser problème dans un contexte économique incertain et instable. En effet, une crise économique majeure pourrait entraîner une baisse importante de la valeur du parc immobilier français, impactant ainsi directement la valorisation des parts de SCPI.

Il faut aussi tenir compte du fait que les revenus générés par les SCPI ne sont pas garantis et peuvent être soumis à divers aléas tels que la vacance locative ou encore l’évolution défavorable des taux d’intérêt. Contrairement aux placements financiers classiques comme les actions ou les obligations où il est possible de revendre facilement ses titres à tout moment sur le marché boursier, il n’est pas toujours aisé de céder sa participation dans une SCPI.

Pour toutes ces raisons, investir dans une SCPI nécessite donc une certaine prudence et doit être mûrement réfléchi avec l’aide d’un professionnel qualifié qui saura vous guider au mieux dans vos choix d’investissement.