Quels sont les meilleurs taux actuels pour un prêt immobilier ?

1456

Vous envisagez d’acheter une propriété en France ? Que vous envisagiez de vous y installer ou d’y prendre votre retraite, d’acheter une résidence secondaire ou un bien d’investissement, l’une des premières choses que vous devez savoir est comment obtenir un prêt hypothécaire. Découvrez le prêt au meilleur taux.

Taux hypothécaires français

L’une des principales raisons pour lesquelles la France est un choix si populaire pour l’achat de biens immobiliers est son taux d’intérêt relativement bas pour les prêts hypothécaires. L’excellente nouvelle pour les acheteurs est que les taux ont maintenant atteint leur niveau le plus bas depuis 1949, selon certaines sources.

A voir aussi : SCPI : Profiter d'un rendement attractif dans un marché immobilier dynamique

En moyenne, les taux d’intérêt des prêts hypothécaires français se situent entre 1,5 % et 2,5.

Cependant, le taux qui vous sera proposé peut varier en fonction du montant que vous empruntez, du taux LTV, du type et de la durée du prêt, du bien immobilier et de votre statut de résident.

A lire également : Les inconvénients courants du crédit à la consommation

Comment sont structurés les prêts en France ?

Voici un peu plus d’informations sur les différents types de prêts :

Hypothèques à taux fixe

Les prêts à taux fixe offrent généralement des taux bas et une plus grande sécurité financière. Cependant, ils peuvent également être assortis de pénalités en cas de remboursement excessif ou anticipé.

Les prêts hypothécaires à taux variable

En France, les prêts hypothécaires à taux variable sont liés au taux interbancaire offert en Europe, ou EURIBOR. Cela signifie que le taux peut fluctuer. On pourrait penser que cela entraîne automatiquement une modification de vos mensualités, mais en France, cela se traduit généralement par une modification de la durée totale du prêt.

Les prêts hypothécaires à taux unique

Si vous cherchez à obtenir un prêt hypothécaire pour l’achat d’une maison en France, c’est l’une des options que vous pouvez envisager. Cela signifie que vous ne payez que les intérêts du prêt, plutôt que le montant initial emprunté. Vos paiements seront moins élevés, mais vous devrez toujours le montant du prêt à la fin du terme.

Les prêts hypothécaires à taux plafonné

Ces prêts fonctionnent comme les prêts hypothécaires à taux variable, mais le taux est plafonné. Il offre une plus grande sécurité financière, mais vous n’êtes pas lié à un taux fixe.

Quelle banque propose le meilleur taux d’intérêt immobilier ?

Chaque banque est plus ou moins compétitive en fonction du profil de l’emprunteur (durée, âge, montant…). Cependant, pour un même dossier et un même profil d’emprunteur, nous pouvons constater des différences importantes de taux d’intérêt immobilier entre les différentes entités bancaires.

Ainsi, pour emprunter au meilleur taux d’intérêt, il est recommandé d’utiliser un comparateur de taux d’intérêt en ligne pour gagner du temps et optimiser vos mensualités de prêt immobilier. Un courtier en prêt peut vous donner rapidement un taux d’intérêt indicatif en fonction de vos dossiers.

De plus, ce dernier peut effectuer des simulations et présélectionner plusieurs banques hypothécaires pour faire jouer la concurrence et obtenir le meilleur taux d’intérêt pour votre prêt immobilier.

Comment est calculé le taux d’intérêt d’un prêt immobilier ?

Le taux d’intérêt d’un prêt immobilier est calculé à partir de plusieurs éléments qui influent sur le taux annuel en pourcentage (TAEG). Le TAEG est le coût total de votre prêt immobilier (y compris l’assurance, les frais de dossier et les intérêts).

Le calcul du taux d’intérêt d’un prêt immobilier comprend : le taux d’intérêt bancaire, c’est-à-dire le coût du prêt. Ce taux peut être fixe (ce qui est le cas dans 90% des cas) ou variable.

Le taux d’intérêt de votre prêt tient compte de la durée du prêt, de votre choix de banque et de votre profil d’emprunteur ; les frais de dossier. Il s’agit de l’assurance emprunteur. Exigée par tous les établissements de crédit, elle vous couvre en cas de problèmes de santé (maladie, arrêt de travail, invalidité…) et vous permet de vous libérer de vos paiements.

Vous pouvez souscrire votre assurance auprès d’un acteur de votre choix et ainsi faire jouer la concurrence ; la caution (la plus courante) ou l’hypothèque. C’est une garantie pour la banque si vous ne pouvez pas payer pour des raisons économiques.

Si vous n’utilisez pas votre garantie pendant votre prêt, une partie de celle-ci peut vous être restituée à la fin de votre prêt. Enfin, la banque facture souvent des frais de dossier qui sont inclus dans le calcul du TAEG.

Les facteurs qui influencent les taux d’intérêt des prêts immobiliers

Les taux d’intérêt des prêts immobiliers peuvent varier selon différents facteurs. La conjoncture économique et les politiques monétaires en vigueur jouent un rôle important dans la fixation des taux. Les banques centrales ont tendance à augmenter leurs taux directeurs lorsque l’inflation menace de dépasser leur objectif.

Le profil de l’emprunteur est aussi pris en compte par les organismes en charge du crédit immobilier. Plusieurs critères sont étudiés afin de déterminer le risque que représente le client pour la banque : son âge, sa situation professionnelle et financière (revenus, dettes…), ses éventuels antécédents de remboursement…

Le montant emprunté ainsi que la durée du prêt influencent aussi les taux d’intérêt proposés par les banques. En général, plus la durée du prêt est longue et plus le montant emprunté est primordial, plus les intérêts seront élevés.

Les garanties offertes sont un autre élément qui peut influencer le coût total du crédit immobilier. Si vous êtes capable de présenter une caution solide ou une hypothèque sur votre bien immobilier personnel en tant que garantie, cela peut être considéré comme une preuve supplémentaire que vous ne représenterez pas un risque important pour votre créancier.

Il faut noter que certains types de prêts immobiliers peuvent avoir des taux d’intérêt spécifiques qui s’écartent légèrement des normes constatées sur le marché : c’est notamment le cas pour les PTZ (Prêts à Taux Zéro) ou les prêts réglementés.

Pensez à bien comparer attentivement les offres des banques avant de souscrire un crédit immobilier. Les taux sont souvent très variables d’un établissement à l’autre !

Les avantages et les inconvénients des taux fixes et des taux variables dans les prêts immobiliers

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous avez le choix entre des taux d’intérêt fixes ou variables. Chacune de ces options présente ses avantages et ses inconvénients.

Le taux fixe est considéré comme étant plus sûr car il offre une stabilité sur toute la durée du prêt. Vous connaissez à l’avance le montant de vos mensualités et êtes donc en mesure de planifier votre budget à long terme. Cette option convient particulièrement aux profils les plus prudents.

En revanche, le taux variable peut offrir certains avantages pour certains emprunteurs. Ce type de taux est indexé sur un indice (Euribor, par exemple) qui peut évoluer au fil du temps. Si les taux baissent, votre intérêt diminue aussi, ce qui se traduit souvent par une économie importante en termes de coût total du crédit. Il y a aussi des risques associés aux taux variables : si les indices augmentent brusquement (souvent lié à l’inflation), cela implique que vos mensualités augmenteront aussi, avec un impact significatif sur votre budget familial. Choisir entre une formule à taux fixe et celle à taux variable doit être basée sur l’alliance de la sécurité financière désirée par chaque profil ainsi que leur capacité d’accepter le niveau d’incertitude associé aux variations de marché • liées à l’économie et aux influences extérieures telles que les crises politiques ou les pandémies. Vous devez prendre la meilleure décision possible.