Assurance prévoyance : à quoi sert-elle ?

770
une personne en béquille

Il existe des solutions pour compenser les baisses ou les pertes de revenus liées à un arrêt de travail ou à une maladie longue durée. C’est ce qu’on appelle “l’assurance prévoyance”. Proposée par des organismes spécifiques (banques, mutuelles…), elle permet d’anticiper les accidents majeurs de la vie, de préserver son niveau de vie et de protéger sa famille. Je vous éclaire sur l’objectif et le fonctionnement de l’assurance prévoyance.

Quel est le rôle d’une assurance prévoyance ?

L’assurance prévoyance complète les prises en charge de la Sécurité sociale et des complémentaires santé. Elle offre une protection supplémentaire face aux aléas importants et permet de maintenir sa qualité de vie et/ou de protéger son entourage.

A voir aussi : Les démarches administratives à effectuer lors de la résiliation de votre assurance auto Groupama

Pourquoi opter pour un régime prévoyance ?

Une incapacité de travail liée à une maladie ou à un accident de la vie courante impacte globalement le quotidien et entraîne des dépenses de santé ou de soins à domicile conséquentes. Ces frais inattendus ne sont pas tous couverts par le régime obligatoire de la Sécurité sociale, ni par les mutuelles. Ou s’ils le sont, la prise en charge est limitée dans le temps.

Souscrire un contrat de prévoyance permet de se prémunir contre les conséquences financières d’un événement de vie majeur. Cela permet de compenser une perte ou une diminution de revenus.

A voir aussi : 5 avantages de passer par un courtier pour trouver une assurance prêt immobilier

Contrat collectif ou individuel : les formules existantes

L’assurance prévoyance se décline sous diverses formes. Certaines solutions sont collectives, d’autres individuelles.

Les salariés cadres et assimilés bénéficient notamment, grâce à un accord de branche professionnelle ou à une convention collective, d’une assurance prévoyance en entreprise. Celle-ci inclut a minima une garantie décès obligatoire. La moitié du montant de la cotisation au minimum du régime obligatoire de prévoyance est réglée par l’employeur. Pour les autres catégories de salariés, l’assurance collective est facultative. Si l’employeur décide de mettre en place un contrat collectif, l’assurance bénéficie à l’ensemble des salariés de l’entreprise dans les mêmes conditions (mêmes garanties, mêmes cotisations…).

Les travailleurs non salariés (TNS) (indépendants, chefs d’entreprise, avocats libéraux…) doivent se tourner vers un contrat de prévoyance individuelle pour disposer d’une meilleure protection. Maintien de salaire, obsèques, dépendance… Ils ont l’avantage de pouvoir choisir les garanties de prévoyance qui les concernent et les intéressent.

Pour en savoir plus, le site Swiss Life parle de la protection sociale pour les TNS.

Comment ça marche ?

Maintenant que vous connaissez les objectifs de l’assurance prévoyance, vous vous demandez quelles sont les prestations couvertes et les conditions à remplir. Je vous explique ce qu’offre l’assurance prévoyance en cas d’accident de vie majeur et quelles sont les démarches à réaliser.

Rente, indemnités, remboursement des frais…

L’assurance prévoyance couvre les risques liés à la dépendance, à l’invalidité ou au décès entraînant un arrêt de travail et donc une suspension ou une perte de revenus. Elle intervient en complément du régime obligatoire de différentes manières. Elle peut par exemple :

  • verser des indemnités journalières ou une rente régulière durant une période d’incapacité de travail ou d’invalidité ;
  • mettre à disposition de bénéficiaires désignés un capital après le décès de l’assuré ;
  • régler les frais de funérailles lors d’obsèques ;
  • apporter un revenu complémentaire lors d’un arrêt de travail ou d’une invalidité ;
  • verser une pension au conjoint survivant et/ou aux enfants…

Les conditions à remplir

Pour obtenir les prestations de prévoyance, il convient d’en faire la demande à l’organisme assureur. Celui-ci va examiner votre dossier au vu de votre contrat. Il peut vous demander des informations complémentaires ou des pièces médicales.

Si par exemple vous êtes en incapacité temporaire de travailler, il vous faut en effet en apporter la preuve.

À quel âge est-il recommandé de souscrire une assurance prévoyance ?

Les contrats d’assurance prévoyance s’adressent à toutes les personnes de plus de 18 ans, désireuses de renforcer leur protection et de protéger leurs proches, quel que soit leur âge.

L’idéal est d’y réfléchir le plus tôt possible pour prendre les bonnes décisions en fonction de son activité professionnelle, de sa situation personnelle et de ses objectifs de vie. Il est tout à fait possible d’opter pour une assurance accidents de la vie courante ou maintien de salaire, puis d’ajouter plus tard une assurance dépendance ou obsèques par exemple afin de bénéficier d’une meilleure couverture.

Les besoins évoluent avec l’âge et certaines garanties ne s’appliquent plus au moment de la retraite. C’est le cas notamment des garanties incapacité de travail et invalidité qui implique l’exercice d’une activité professionnelle.

Bon à savoir : 

S’il n’y a pas d’âge minimum pour prendre un contrat de prévoyance, il existe a contrario un âge limite d’exécution des garanties, variable selon le type de couverture (décès, invalidité, dépendance…). Celui-ci est le plus souvent fixé à 65 ou 70 ans. Je vous recommande de découvrir les conditions des offres d’assurance prévoyance, ainsi que les services inclus et de les comparer. Cela est essentiel pour sélectionner la proposition la plus adaptée. Certains critères, comme les délais de carence et de franchise, doivent être consultés particulièrement.