Quel est le rôle de la banque ?

36

En accord avec l’essentiel, c’est assez simple : faciliter les paiements, assurer la sécurité de l’épargne et, grâce à cela, prêter de l’argent aux entrepreneurs qui veulent investir dans la production des biens et services dont la société a besoin. Pour remplir ce rôle très utile pour la société, tout est de maintenir l’équilibre entre les différentes parties prenantes. Explications.

A lire également : Comment obtenir un relevé d'information direct assurance ?

Transparent

Le modèle de base d’une banque est clair, car une banque opère en principe dans un domaine de force composé de quatre parties prenantes : « En plus des épargnants et des emprunteurs, il y a des employés et des actionnaires », explique Pierre Aeby, Directeur financier (CFO) et membre du Comité exécutif du Groupe Triodos. Chez Triodos Bank, les actionnaires détiennent des certificats d’actions.

Ces quatre parties prenantes assument chacune une fonction différente dans le domaine de la force. » L’épargnant confie son argent à la banque et reçoit en échange un intérêt sur ses économies. Le créancier emprunte de l’argent à la banque pour le paiement des intérêts. Les actionnaires fournissent les fonds propres de la banque et, en tant que copropriétaires, ils participent au bénéfice. Enfin, les employés reçoivent un salaire qui leur permet de gérer leur activité bancaire de manière professionnelle », explique le directeur financier.

A voir aussi : Comment trouver la meilleure banque en ligne ?

La banque elle-même est le noyau central du champ de force. « Elle gagne de l’argent grâce à la différence entre les intérêts perçus sur les prêts accordés et les intérêts accordés aux épargnants », explique Pierre Aeby. « Cette différence sert notamment à financer ses frais de fonctionnement et les salaires de son personnel. Le solde sert à indemniser les actionnaires. Une banque transparente quant à son modèle de revenus montre à toutes les parties prenantes comment leurs intérêts sont pondérés les uns par rapport aux autres. »

En prêtant de l’argent des épargnants à des preneurs de crédit, la banque transforme « l’argent court » en « argent long ». « Une banque doit toujours être en mesure de restituer son argent aux épargnants lorsqu’ils veulent le récupérer. Pour répondre à ce besoin, une banque veille à ce que une partie suffisante de l’épargne totale reste liquide, c’est-à-dire disponible. C’est donc l’argent qui affiche un cycle court. Pour financer les entrepreneurs, la banque utilise une autre partie de l’épargne. Pour financer leurs investissements, les entrepreneurs ont besoin d’argent sur une période plus longue. Les prêts accordés aux entrepreneurs sont remboursés sur plusieurs années, de sorte que cet argent montre un long cycle. L’une des tâches du banquier est de trouver le rapport optimal entre l’argent court et l’argent long. »

Vases communiquant

Revenons au modèle de base de la banque. Nous avons constaté que les épargnants, les créanciers, les actionnaires et les employés de la banque sont étroitement liés, même si ce lien n’est pas nécessairement visible pour tous. Leurs liens se réfèrent au principe de la communication des navires : si l’intérêt financier de l’une des parties prenantes est privilégié, il aura inévitablement un impact sur les autres. Il appartient à la banque de surveiller et de maintenir en permanence l’équilibre entre les intérêts des divers parties prenantes.

« Les fonctions de base exercées par une banque sont essentielles au bon fonctionnement de la société et de l’économie.

Pierre Aeby, Directeur financier du Groupe Triodos

« Lorsqu’une banque offre un taux d’épargne relativement élevé, il reste nécessaire que d’autres parties prenantes puissent le soutenir », explique Olivier Marquet, directeur de la Banque Triodos en Belgique. « Les entrepreneurs empruntant de l’argent devront, par exemple, payer un intérêt plus élevé. De même, une banque qui accorde la priorité à la rémunération de ses actionnaires sera tentée de prendre plus de risques, d’augmenter le rendement par action. Un tel raisonnement peut être vu dans un environnement économique favorable, mais lorsque la situation économique se détériore et que les risques entraînent non pas des rendements plus élevés mais des pertes, une spirale négative se déclenche alors. En fin de compte, cela peut affecter la stabilité d’une banque, ce qui peut également affecter les intérêts des épargnants, des clients du crédit et des employés. Nous avons vu ce scénario plusieurs fois au cours des dernières années années. »

Le bilan d’une banque : modèle de base. À gauche, les passifs (comment une banque est-elle financée ?). Sur la droite, l’actif (que fait la banque avec cet argent ?). Les flèches indiquent le but donné aux moyens confiés à la banque.

Ce que ce modèle de base de l’activité bancaire indique clairement, c’est qu’une banque n’est pas là pour réaliser le maximum de bénéfices », explique Pierre Aeby. « Les banques ont une fonction d’utilité sociale importante. Leur mission est d’assurer la sécurité de l’épargne, d’assurer des paiements efficaces et de fournir des crédits fiables, autant d’éléments essentiels au bon fonctionnement de la société et de l’économie. »

Changement positif

« La mission de la Banque Triodos est de financer le développement durable et le changement positif de la société », explique Olivier Marquet. « En plus des quatre parties prenantes mentionnées ci-dessus, Triodos Bank a un cinquième, essentiel à son avis, à savoir la société dans son ensemble. Nous veillons à ce que les projets financés par la Banque contribuent au développement harmonieux de la société, dans ses composantes sociales, environnementales et culturelles. Nous revenons donc au concept cette fois dans une approche holistique : la banque fait partie de la société et contribue à son équilibre. »

Beaucoup de gens se sentent défiés par la mission de la banque, c’est pourquoi ils nous confient leurs économies, note Pierre Aeby. « Nous considérons cette confiance comme une mission : financer le développement durable avec l’argent des épargnants. Chaque fois que cela nécessite de décider soigneusement quels entrepreneurs et projets nous voulons financer, ou non. Il s’agit d’un processus intensif qui prend généralement beaucoup plus de temps que d’attirer des économies. Il implique toujours un certain décalage entre l’afflux d’épargne et l’octroi de crédits — entre l’argent court et le long terme. En fin de compte, à Triodos Bank, il s’agit d’un équilibre entre performance sociétale et performance financière. »

« La banque fait partie de la société et contribue à son équilibre. »

Directeur de la Banque Triodos en Belgique

La banque qui fait du bien avec votre argent Triodos Bank est la seule banque active en Belgique qui exerce ses activités de manière durable et transparente. Grâce à vos économies, Triodos Bank finance exclusivement des organisations et des entreprises qui respectent les personnes et l’environnement dans leurs activités.

Tous nos produits allient performance financière et sociétale. Que vous choisissiez d’épargner, d’investir ou d’acheter un crédit maison Triodos.

Découvrez ce que Triodos Bank vous offre.